voyages

Vivre pleinement 

les évènements particuliers à Madagascar

Ce ne sont pas les aventures qui manquent dans un grand territoire authentique comme l’Afrique. En parlant de la nature sauvage faisant de ce continent une destination rêvée de tous les voyageurs, il dévoile des paysages pittoresques avec de nombreux panoramas qui rejoignent la liste des plus beaux au monde. Au large de la côte sud-est, Madagascar qui se montre fièrement dans l’océan Indien s’avère une cible parfaite pour les vacanciers en quête de dépaysement. Cette grande île promet un mémorable voyage en Afrique. En dehors de sa nature généreuse qui offre des centaines de lieux d’intérêts comme les parcs et les réserves protégées…, vous fondre dans les peuples chaleureux et accueillants serait une autre façon d’explorer ce pays. Alors, plongez-vous dans une ambiance unique durant les évènements culturels de Madagascar qui ont surgi généralement à partir du respect du « Fihavanana », l’union de la grande nation.

Le Famadihana, un grand respect pour les ancêtres

Avant tout, la relation entre les morts et les vivants est très importante dans une société malgache. C’est pourquoi ils célèbrent une cérémonie traditionnelle nommée : « le Famadihana », le retournement des morts. Hormis la grande rencontre familiale, cet évènement particulier montre surtout un respect envers leurs ancêtres. D’ailleurs, d’après la croyance malgache, les défunts parents continuent toujours de veiller sur ses descendances et de punir ceux qui ont transgressé les différentes lois sociales… Pendant vos voyages en Afrique, vous pourrez assister à cette solennité montrant la particularité des traditions malgaches. Au lever du soleil, les ainés rejoignent le caveau familial pour faire sortir les corps. Puis, avec des rhums traditionnels, le « toaka gasy », ils communiquent d’abord avec les esprits des morts avant de procéder aux autres rituels. Dès que les cadavres seront recouverts de nouveaux linceuls, des gens qui chantent et qui dansent les portent autour du tombeau. Des discours, les « Kabary », à l’honneur des ancêtres, seront prononcés avant de sacrifier les zébus et remettre les corps à leurs places.

Le « Sambatra », une joie pour toute la famille et les garçonnets

Dans la côte est de Madagascar se loge la ville de Mananjary qui célèbre tous les 7 ans la cérémonie du « Sambatra ». Les Antembahoaka, une des 18 ethnies malgaches, fêtent la circoncision d’une façon particulière durant quatre semaines. Cet évènement, parsemé de plusieurs rites traditionnels, attire de nombreux touristes tant il montre toutes les spécificités de cette tribu. Partout dans la ville, les « Antsa », des chants cadencés à voix féminine, le son des tambours sacrés, « Hazolahy » et les tonalités des « Antsiva » poinçonnent le début de cette grande fête authentique poussant les visiteurs à voyager en Afrique. Les esprits maléfiques seront pourchassés pendant que les pères ornent les faîtages des cases d’une colombe sculptée. D’autre part, les mères s’occupent des vêtements rouges des garçonnets et les nattes, tandis que les jeunes puisent l’eau dans une rivière sacrée pour laver les plaies des circoncis. L’opération terminée, ces garçons seront emmenés dans la maison sacrée, le « trano be » pour que les rois les donnent des bénédictions. Tout le monde se rejoint après pour le grand carnaval vers l’embouchure de la mer et du fameux canal des Pangalanes. Des chansons et danses typiques seront au programme…

Comment

Be the first one who leave the comment.

Laisser un commentaire